Moyens de paiement en vacances : les conseils pratiques de la FBF

La Fédération bancaire française (FBF) et son service d’informations pratiques, Les Clés de la banque, rappellent quelques recommandations pour des vacances en toute tranquillité concernant les questions bancaires.

Avant de partir, quelques précautions s’imposent
Contacts utiles

Notez les contacts de votre banque, ainsi que ceux des services d’assistance pour l’utilisation de certains moyens de paiement (cartes…).

Approvisionnement du compte

Assurez-vous d’avoir une provision suffisante sur votre compte pour les règlements qui seraient encaissés pendant votre absence (prélèvements, chèques…) et vos dépenses durant les vacances. Si votre budget vous parait juste, prévenez votre conseiller et voyez avec lui les solutions envisageables.

Le chèque
  • Pour pouvoir faire opposition, conservez à l’écart de votre chéquier le numéro de téléphone fourni par votre banque, ainsi que l’adresse pour confirmer par écrit. Si la banque est fermée, le numéro du Centre national d’appel des chèques perdus ou volés – 08 92 68 32 08 (0,337 €/min) – enregistrera votre opposition pendant 48 heures, le temps que vous confirmiez auprès de votre agence.
  • Notez à part les numéros des formules de chèque, ils seront demandés en cas d’opposition.

Si vous partez à l’étranger

  • Payer par chèque bancaire à l’étranger est vivement déconseillé même dans la zone euro. Les chèques sont rarement acceptés à l’étranger et entraînent des frais non négligeables.
  • Dans les pays où la carte est peu utilisée, pensez aux chèques de voyage. Ils sont remboursés en cas de vol ou de perte. Notez séparément les numéros de chèque pour faire opposition plus facilement si besoin, ainsi que le numéro de téléphone à contacter.
La carte
  • Vérifiez que votre carte ne viendra pas à expiration durant les vacances (demandez au besoin un renouvellement anticipé). Assurez-vous que les plafonds de retrait et paiement sont suffisants. Sinon, voyez avec votre conseiller si un relèvement temporaire est envisageable.
  • Pour faire opposition en cas de besoin, notez séparément de votre portefeuille le numéro de téléphone du centre d’opposition de votre banque. A défaut, le numéro spécial interbancaire 0 892 705 705 (0,34€ /min) oriente chaque appel vers le centre d’opposition compétent. Notez aussi le numéro à 16 chiffres qui figure sur la carte.

Si vous partez à l’étranger

Assurez-vous auprès de votre banque que le pays de destination accepte largement les cartes, et vérifiez que votre carte est d’un modèle international. Les numéros de téléphone pour faire opposition ne sont pas les mêmes que pour la France : renseignez-vous auprès de votre banque.

  • Si vous êtes dans un pays de la zone euro, – le paiement par carte ne vous coûtera pas plus cher que s’il était effectué en France. – le retrait dans les distributeurs d’une banque vous coûtera le même prix qu’un retrait dans la même banque en France.
  • Hors zone euro, – les retraits au distributeur comprendront des frais de change, voire une commission. Évitez alors de retirer de trop petites sommes d’argent. Il existe des accords de réciprocité entre banques qui permettent l’application d’un tarif réduit : renseignez-vous auprès de votre agence bancaire. – pour les paiements par carte, il faut aussi compter une opération de change, voire des frais complémentaires (consultez la plaquette tarifaire de votre banque). Dans certains pays, on vous demandera de signer la facturette.
Virement

Si vous partez à l’étranger

  • Lorsque le paiement de vos réservations n’est pas possible par carte, pensez au virement.
  • Si vous réglez un prestataire dans un pays européen, le virement s’effectue au même prix qu’un virement en France, il suffit de fournir les codes BIC et IBAN du destinataire (coordonnées bancaires au format européen).
Sur place et au retour, gardez les bons réflexes
Internet

Si vous consultez vos comptes en ligne dans un cyber café ou tout autre endroit public :

  • Assurez-vous que personne ne vous observe lorsque vous saisissez votre code et changez-le si vous croyez que quelqu’un a pu le découvrir.
  • Ne mémorisez pas ces codes d’accès dans l’ordinateur même s’il vous le propose.
  • Utilisez le bouton de déconnexion du site de la banque dès que vous avez terminé.
  • Effacez l’historique du navigateur Internet après chaque connexion.
Le chèque

Ne signez pas de chèque à l’avance sans indication de montant, de bénéficiaire ou de date. Si le chèque est rempli par une machine, vérifiez-le avant de le signer.

Les retraits au distributeur

Soyez vigilant lorsque vous tapez votre code et veillez à ce que personne ne puisse repérer les chiffres que vous composez. Si vous remarquez un objet suspect sur un distributeur, notamment sur la partie où l’on introduit la carte et/ou sur le clavier de saisie du code, avant toute utilisation, indiquez-le à l’agence bancaire où vous allez effectuer le retrait.

Le paiement par carte

Ne perdez jamais votre carte de vue lors d’un paiement chez un commerçant.

Au retour

Suivez attentivement vos comptes et réagissez rapidement en cas d’anomalie.

Post author