La Colombie, un pays qui veut révèler son vrai visage

La Colombie possède une grande variété de paysages, une biodiversité jalousée et une infinité de traditions qui invitent à la parcourir, pour vivre une aventure ponctuée des plus agréables surprises. Le pays réunit sur son territoire différents climats, de l’humidité tropicale aux neiges éternelles des sommets des Andes, en passant par les chaudes plages des Caraïbes, l’exubérance de la jungle amazonienne et les déserts arides de la péninsule de la Guarija.

La Colombie offre des centaines de façons de la découvrir : par l’histoire, l’archéologie, la gastronomie, la culture, l’art, le folklore, la fête, et surtout, sa plus grande richesse, sa population, aimable et accueillante, un peuple constamment animé par la passion.

Information générale :

Taille
Superficie terrestre 1.141.748 kms²
Superficie maritime: 928.660 kms.²

Capitale
Bogotá D.C.

Population
46.900.000 Hab. (dont 23.300.000 en ville)

Langue officielle
Espagnol

Situation géographique et climat

Située à la pointe nord ouest de l’Amérique du Sud, la Colombie est le seul pays de la région à être bordé par deux océans, l’Atlantique et le Pacifique. Comptant une superficie de 1.141.748 km.², le pays possède également 928.660 km.2 de territoires marins. Il partage ses frontières avec le Panamá, le Venezuela, le Brésil, le Pérou et l’Equateur, ainsi que des limites maritimes avec le Costa Rica, le Nicaragua, le Honduras, la Jamaïque, la République Dominicaine et Haïti.

Située entre les 4º de latitude sud et 12º de latitude nord, et entre les 67º et 79º de longitude ouest, la Colombie est un pays équatorial dont le climat est déterminé par les alizés, l’humidité et l’altitude. L’année est divisée en deux saisons principales, la saison sèche et la saison des pluies. Dans presque tout le pays, on compte deux périodes de pluie, d’avril à juin et d’août à novembre. Le pays bénéficie d’une luminosité constante tout au long de l’année, avec un nombre égal d’heures de jour et de nuit.

Bogota, capitale culturelle

Bogotá est actuellement une capitale moderne, multiculturelle et multiethnique, à la pointe des tendances artistiques, de la mode, de la science et de la technologie. Elle offre tous les services et toutes les commodités de la vie moderne, tout en ayant su conserver le patrimoine colonial de ses quartiers traditionnels.

Un rythme trépidant anime les rues de Bogotá. Les activités nocturnes sont diversifiées, offrant aux touristes et aux habitants différentes options et styles.

La richesse de l’offre culturelle est reflétée dans plus de 60 musées et galeries d’art, et la ville accueille le plus célèbre festival de rock du continent et le plus important festival de théâtre au monde, le Festival de Théâtre Ibero-américain. En plus des 29 édifices religieux qui font partie de son héritage, la capitale compte 4 500 parcs et près de 50 centres commerciaux où se procurer les dernières créations haute couture des designers colombiens.

Bogotá s’est également forgé une place parmi les principales capitales gastronomiques d’Amérique latine, avec une grande variété de restaurants offrant de la cuisine locale et internationale.

Bogotá est le point de départ idéal pour découvrir la Colombie. Le réseau routier du pays converge vers la capitale, où l’on peut arriver par avion depuis pratiquement toutes les régions.

Evènement coup de coeur  Le Festival Ibéro-Américain de Théâtre

Chaque année en mars, pendant 17 jours, plus de 30 pays mettent en scène les meilleures oeuvres de leur répertoire. De nombreux défilés emplissent la ville de couleur avec leurs spectacles de rue, marionnettes et autres pantomimes.

Cerro de Monserrate
Prenez le funiculaire qui vous mènera au sommet de Monserrate et déjeunez à plus de 3000 mètres d’altitude.

Un dîner à la Cathédrale de Sel de Zipaquira
Planifiez un dîner spécial à la Cathédrale, et suivez de vrais mineurs qui vous mèneront jusqu’à la plus grande croix souterraine au monde.

Musée de l’Or
Admirez les objets en or extraits de la lagune de Guatavita.

Lagune de Guatavita
Située à environ 2 heures de route de Bogotá, cette lagune était l’un des lacs sacrés de la tribu Muisca.

Place des taureaux, la Santamaria
Construite selon l’architecture des maures, cette magnifique structure en briques située près du Parc National est un lieu à retenir, particulièrement pendant la saison des combats de taureaux.

Bibliothèque Virgilio Barco
A côté du Parc Simon Bolivar, cette bibliothèque est une attraction académique par excellence.

Suesca
Suesca est une petite ville à une heure de route de Bogotá, célèbre pour ses maisons coloniales.

Maison de la Poésie Silva
Cette maison est le centre littéraire le plus actif de Bogotá. Elle comprend une bibliothèque dédiée à la poésie et des archives audio de célèbres poètes colombiens et internationaux récitant leurs oeuvres.

Jardin Botanique Jose Celestino Mutis
Les jardins se trouvent à proximité du Parc Simon Bolivar et offrent une sélection complète de la flore colombienne. Les visiteurs seront soumis à de forts changements de températures en passant d’une zone à l’autre de la serre.

Carthagène, « La ville héroïque »

Cette ville coloniale des Caraïbes est l’une des principales destinations touristiques de Colombie, mais également un important centre d’affaires, de conventions et de sommets. Elle est située à l’extrême nord ouest de la Colombie, dans l’une des plus belles baies d’Amérique.

Avec 12 mois d’ensoleillement et une température moyenne de 28°C et des plages bordant une mer chaude, Carthagène est la destination touristique idéale tout au long de l’année.

Patrimoine de l’humanité

Joyau de la Couronne espagnole, elle fut fondée par Pedro Heredia en 1533 sous le nom de « Cartagena de Poniente », pour la différencier de la ville métropolitaine de « Cartagena de Levante » (Murcia).

La ville se convertit rapidement en un des principaux ports espagnols, grâce à l’important trafic de marchandises, en particulier d’or et d’esclaves.

Cette situation la transforma donc en véritable « aimant à pirates », ce qui motiva la construction de nombreux forts aux alentours de la ville, elle-même protégée par une enceinte de 11 km de long dans le but de dissuader d’éventuelles attaques.
La Cité coloniale, véritable témoignage de l’Histoire avec son patrimoine architectural de type civil, religieux, militaire et gouvernemental, fut construite entre le XIVe et le XIXe siècle.

Le 11 novembre 1811, Carthagène devint la première possession espagnole à déclarer son indépendance, date historique qui se célèbre encore actuellement.

En 1984, l’UNESCO la déclara Patrimoine Historique et Culturel de l’Humanité.

Attraits de Carthagène

Carthagène combine le colonial et le moderne, la culture et les loisirs, la tranquillité et les divertissements : balades en calèche dans le centre colonial, musées, gastronomie variée, boutiques de mode, croisières dans les eaux caribéennes…

Carthagène compte 19 kilomètres de plages à l’intérieur même de la ville : Bocagrande, Castillogrande, El Laguito, Marbella, La Boquilla, Playa Blanca (Barú).

En plus de profiter du soleil, les visiteurs pourront savourer des boissons tropicales ou des salades de fruits préparées par les traditionnelles « Palanqueras ». A 40 minutes de bateau, la ville offre la possibilité de visiter une série d’îles : l’archipel de San Bernardo, l’île de Tierrabomba, l’île de Barú et les îles du Rosario, considérées comme « Sanctuaires de la Faune et la Flore Nationales ». On y trouve une offre hôtelière développée, de style caribéen et d’un grand confort.

Evènement coup de coeur : Le festival International de ciné

Les remparts abritent le festival de cinéma le plus ancien d’Amérique latine. Organisé depuis 1960, c’est une vitrine de l’identité sud américaine à travers le cinéma. Avec des projections gratuites dans la ville, Carthagène vit au rythme des meilleures oeuvres cinématographiques d’Amérique latine chaque année au mois de février.

Activités Insolites

Palais de l’Inquisition
Le musée Palais de l’Inquisition est un des plus beaux exemples d’architecture de style colonial dans la ville.

Musée Rafael Nunez
Le musée Rafael Nuñez fut construit en 1858 et relève du style caribéen. Il accueille plusieurs objets personnels dont des meubles, des peintures et des objets d’arts.

Beach Olympics
Affrontez vos adversaires sur l’incroyable tournoi de plage de Mucura Island dans le golf de Morrosquillo.

Maison de Simon Bolivar
Organisez un événement inoubliable dans la maison où a vécu le premier président de Colombie pendant sa fonction.

Théâtre Adolfo Mejia
Venez vous émerveiller devant ces performances de folklore au splendide et historique théâtre Adolfo Mejia, fondé en 1905.

Chivas Party Bus
C’est la version colombienne d’un autobus que l’on prend pour faire la fête en compagnie de groupes de musique hétéroclites.

Diner dans un monument historique
C’est l’occasion de diner dans un ancien bâtiment, place, chapelle ou même dans la forteresse de San Felipe.

Théâtre Pedro Heredia
Le théâtre a été construit en 1911 pour commémorer l’indépendance de Carthagène des Indes et a été restauré en 1998. Les escaliers et les sculptures qui ornent le théâtre sont en marbre italien.

Le Musée de l’Or
Le musée est situé au coeur de la ville dans un magnifique bâtiment de style colonial place Bolivar. Il a ouvert ses portes au public il y a vingt ans et depuis, il a collecté et exposé plusieurs objets ancien, précolombien dont certains en or.

Le Musée Naval
Il est situé dans la partie 16e siècle de la ville fortifiée, près du monastère et de l’église San Pedro Claver. Le grand bâtiment possède deux ailes qui abritent des expositions en relation avec l’histoire navale de Carthagène des Indes et de la marine colombienne.

2. Page 2

Medellin, capitale de la mode

Medellín est la seconde ville du pays, grâce à son activité industrielle et commerciale, et plus spécialement pour la création et la production de produits textiles qui ont fait de la cité la capitale incontestée de la mode en Colombie.
La ville s’enorgueillit d’être l’une des plus modernes d’Amérique latine, avec ses bâtiments avant-gardistes, ses infrastructures et ses centres commerciaux.

Medellín est une ville vibrante, fière de ses musées, théâtres, galeries d’art, et de son jardin botanique, l’un des plus complets du pays. En soirée, dans une ambiance de chanson populaire et de tango, on partage la joie des paisas un verre d’aguardiente à la main. Les environs de Medellín sont idéaux pour passer une journée de relaxation ; on peut y visiter des villages pittoresques entourés de paysages magnifiques, des haciendas qui ont pu conserver l’architecture traditionnelle de la région, et des auberges où l’on peut savourer le meilleur de la cuisine antioqueña.

Evènement coup de coeur : La Foire aux Fleurs (Feria de las Flores)

La « ville de l’éternel printemps » se pare de fleurs entre le premier et le neuvième jour du mois d’août, quand des centaines de paysans descendent des montagnes proches, les épaules ployant sous le poids de leurs magnifiques compositions florales, dont les couleurs et les arrangements sont de véritables oeuvres d’art. Défilant ainsi dans la ville, ils transforment les rues de Medellín en véritables fleuves de fleurs. Cet événement propose plus de 140 manifestations culturelles, traditionnelles et modernes et incarne parfaitement la joie de vivre si typique de sa population.

Activités Insolites

« Tango Tour »
Parcourez l’excursion « Tango Tour » jusqu’à la maison Malaga et découvrez d’autres lieux qui font référence à l’héritage de Carlos Gardel dans la description « Ville de l’Eternel Printemps ».

Parc Explora
C’est un centre interactif pour l’appropriation et la diffusion du savoir scientifique et technologique avec 22 000 m² d’espaces intérieurs et 15 000 m² de parcs publiques.

El Peñol de Guatape
Cette pierre monolithe s’élève depuis le bas du barrage hydroélectrique de Peñol-Guatape.

Lleras Parak
Située dans la banlieue aisée Poblado, cette zone regroupe plus de 50 grands restaurants de Medellín et 10 boîtes de nuit.

La Route des Fleurs
Visitez une plantation de fleurs pour découvrir le processus de floraison dans les coulisses.

Parc « de los pies descalzos »
C’est un parc fait pour se reposer où vous pouvez vous balader sur le sable ou les pieds dans l’eau.

Basilique de la Candelaria
Construite en 1770, la basilique de la Candelaria est la plus importante église de Medellín. A l’intérieur se trouve un magnifique plafond à caissons, une statue du très vénéré Señor Caido dans l’aile gauche.

Musée Botero
Aussi connu comme Musée de Antioquia, ce musée est au coeur de la ville. Il est dédié au travail de Fernando Botero. La place des sculptures présente 23 oeuvres de l’artiste.

Village de Paisa
80 mètres au dessus de la ville, Pueblito Paisa est une ville traditionnelle antioche au-dessus de Cerro Nutibara. Vous pouvez soit marcher ou prendre la voiture pour atteindre le sommet où de magnifiques vues vous attendent.

Cali, capitale de la salsa

Cali est une ville de grandes possibilités pour le tourisme et le divertissement. La capitale de la vallée du Cauca est la troisième ville de Colombie, reconnue pour ses sites historiques et ses lieux de divertissement diurne et nocturne, qui en font un véritable lieu de pèlerinage touristique.

Cali est l’un des principaux centres économiques, industriels et agraires du pays et le plus important du sud ouest colombien. Cette ville moderne est située dans une vallée de terres planes et fertiles ; les plantations de canne à sucre furent le moteur de son développement.

Cali et la Vallée du Cauca se distinguent par leur gastronomie typique, une cuisine influencée par son héritage espagnol, quechua et africain, agrémentée des secrets culinaires de l’Antioquia voisine, pour une saveur unique au monde. Ainsi naquirent le sancocho de gallina (soupe de poulet), le riz atollado, l’aborrajado (entrée sucrée à base de platano- bananes-, fromage et bocadillo), la soupe de tortillas, les tranches de platano grillées, et bien entendu les fameux tamales (riz, poulet, viande et maïs cuits dans une feuille de bananier).

Evènement coup de coeur : La feria de Cali

La dernière semaine de décembre, juste après Noël, Cali vit au rythme de la Feria de la Caña ou Feria de Cali, célèbre pour ses défilés, ses corridas et ses danses populaires animées par les meilleurs musiciens, justifiant son titre de « capitale de la salsa ».

Hacienda Paraiso
L’inspiration du célèbre roman latino-américain à l’eau de rose « La Maria » écrit par Jorge Isaac et le site historique où a été tourné le film.

Lac Calima
Profitez de la journée pour nager, naviguer et pratiquer le ski nautique. C’est le plus grand lac artificiel de Colombie et celui-ci est très populaire autant parmi les locaux que pour les touristes internationaux.

Musée de la canne à sucre
Vous pouvez voir les différentes machines de broyage des cannes à sucre utilisées à travers les années et participer à un cours de cuisine pour apprendre à préparer un bonbon traditionnel de la région.

« L’Union »
Visitez l’endroit où se trouvent les plus vastes domaines viticoles de Colombie et où les épices sont fabriquées.

Cartago
Une petite ville située aux abords de Cali pour acheter des souvenirs traditionnels et des objets artisanaux faits à la main. La ville est surnomée « capitale de la Broderie ».

Séville, capitale du café de Colombie
Faites l’expérience de la vraie vie, découvrez les traditions du café dans cette région et profitez des paysages naturels magnifiques.

Dapa
Petite ville montagnarde sur le flan ouest de la Colombie. Il y a des petits kiosques sur le chemin en montant qui vendent de la nourriture locale et proposent des divertissements.

Cours de salsa
Les classes sont données par des triples champions du monde de salsa en compétition ESPN.

Théâtre d’Enrique Buenaventura
Organisez un élégant diner au théâtre, qui est depuis pratiquement 70 ans un centre d’arts, d’histoire et de culture.

L’Orquideorama
Le bâtiment a été préservé dans une ancienne infrastructure de moulin à canne à sucre de la vallée Cauca avec ses toits typiques et son ambiance coloniale. Il est également le lieu d’accueil de l’exposition annuelle d’orchidées, au mois de novembre.

Santa Marta, la plus belle baie des Amériques

Entre la Sierra Nevada et la mer des Caraïbes, la capitale du Magdalena est une ville de plages magnifiques comme celle du Rodadero, la baie de Santa Marta et Taganga, mais également de ruines archéologiques et chemins préhispaniques, sans compter les plus incroyables parcs naturels de Colombie.

La cité fut fondée en 1525 par Rodrigo de Bastidas, ce qui fait d’elle la plus ancienne ville du pays. Dans les environs de cet important port maritime se trouve la Quinta de San Pedro Alejandrino, où mourut le héros de l’Indépendance Simón Bolívar. Ses parcs naturels, ses plages de sable fin, son climat idéal et son infrastructure parfaite en font un lieu privilégié pour la relaxation et la réalisation d’événements.

Elle abrite une faune et une végétation variées, et ses alentours regorgent de mangroves et autres forêts tropicales, sèches ou humides. Culturellement parlant, le folklore costeño et les traditions millénaires des populations indiennes s’intègrent parfaitement à la vie moderne.

Parc National Tayrona

La région compte trois réserves protégées. Le Parc National Tayrona, situé à l’endroit où la Sierra Nevada de Santa Marta, la montagne intertropicale la plus élevée du monde en bordure de mer et dont les pics enneigés atteignent les 5770 mètres d’altitude, plonge dans les Caraïbes pour former des baies d’une beauté indescriptible. Plages, mangroves, récifs coralliens, forêts, fourrés, ainsi qu’une faune variée partagent ce lieu merveilleux avec les vestiges archéologiques de Pueblito, un des nombreux foyers urbains des Tayronas, civilisation précolombienne peuplant originellement cette partie de la Colombie.

Actuellement, diverses tribus indigènes vivent dans la Sierra Nevada, fidèles à leurs coutumes et mythologie traditionnelles.

Evènement coup de coeur : Les « Fiestas del Mar »

Santa Marta célèbre chaque année les Fiestas del Mar, fin juillet. Ce festival est une belle vitrine touristique mêlant sports aquatiques, activités culturelles et musicales, danses et autres divertissements.

Activités insolites

La Cité Perdue
Prenez l’hélicoptère afin de vous rendre à la Cité Perdue avec une équipe d’archéologues. Vous découvrirez le style de vie des peuples indigènes Arhuacos et Kogis.

Accrobranche à Mamancana
Avis aux amateurs d’adrénaline : à Mamancana, descente en rappel, accrobranche et BMX font partie des activités de team building proposées.

Crystal Beach et le Parc Tayrona
C’est une vaste réserve naturelle qui offre un panorama idéal pour la contemplation, les loisirs et le travail d’équipe.

Dîner à « Quinta de San Pedro Alejandrino »
Dinez dans un lieu spécial dans l’hacienda où Simon Bolivar mourut en 1830.

Kayak sur la rivière Don Diego, plage Palomino
Vous parcourez la rivière Don Diego accompagné par un bateau à moteur jusqu’à l’embouchure du fleuve.

Eaux thermales de Cienaga Grande
C’est le plus grand lagon en Colombie dans lequel vous pouvez profiter de bains relaxants dans les eaux chauffantes des termes avec en option des bains de boue.

Tour Tayronaca
Vous pouvez explorer les chemins entourés de verdure qui mènent aux magnifiques cascades, nager dans ses eaux rafraîchissantes, et photographier les multiples recoins de cette très belle forêt tropicale de la Sierra Nevada.

Sierra Nevada – Minca
C’est l’opportunité de découvrir une plantation de fleurs tropicales et exotiques et de visiter le plus grand domaine de café de la région de la Victoria, ainsi que de voir la totalité du procédé naturel.

Le Triangle du café, paradis de la tradition

Le café fut et demeure l’un des principaux produits d’exportation de la Colombie, ce qui eut pour effet de peupler les versants abrupts des cordillères du pays, afin de le cultiver. Comme le célèbre Juan Valdez, les paysans de la zone développèrent les meilleures techniques de culture, de récolte et de traitement du grain, se créèrent une économie et une culture propres, et conservèrent les modes de vie et les traditions des premiers colons antioqueños.

Le Triangle du café reste la première destination rurale d’Amérique latine, grâce à la reconversion de ses haciendas traditionnelles en maisons d’hôtes luxueuses. Pour cela, les visiteurs peuvent trouver sur leur chemin des chambres agréables, des parcours de golf, des sports extrêmes en pleine nature et, bien évidemment, le café à toutes ses étapes de production.

Les villes de la région caféière se caractérisent par leur ambiance travailleuse et leurs traditions héritées de la colonisation antioqueña. Les belles et riches haciendas à l’architecture colorée ont su préserver leur esprit traditionnel, afin d’initier leurs hôtes à leur culture et aux travaux de la campagne, tout en s’adaptant au confort moderne.

Beaucoup de ces haciendas offrent de confortables logements et la meilleure cuisine régionale; elles organisent des randonnées dans les champs de café, des balades à cheval ainsi que des visites aux villages voisins.

Caldas

C’est l’un des principaux départements producteurs de café du pays. La majeure partie de son territoire est située sur l’une des trois cordillères, la Centrale, au climat tempéré.

La capitale de Caldas est Manizales, une ville connue pour être l’un des principaux centres culturels et éducatifs du pays, avec des institutions comme le Palais des Beaux-arts, le musée archéologique de Manizales et le Musée d’Histoire Naturelle.

Depuis 1969, la ville accueille le Festival International de Théâtre, auquel participent des troupes artistiques de différentes parties du monde.

Risaralda

Risalda est une région montagneuse de terre fertile, productrice, entre autres, de café et de canne à sucre, bien que son économie compte également des activités minières et d’élevage.

Pereira, la capitale du département, est connue comme la « ville sans portes » et « la perle de l’Otún » (fleuve passant à proximité). Sur sa place principale se trouve la célèbre sculpture dite du « Bolívar Dénudé », de l’artiste antioqueño Rodrigo Arenas Betancourt. S’y trouvent également le Musée Archéologique Jaime Mejía sur la culture Quimbaya ; le Lac Uribe Uribe ; l’église Notre Dame du Carmen, et le zoo Matecaña, l’un des plus importants du pays.

Quindio

Ce département accidenté possède une grande variété de climats et se caractérise par sa production de café, bien que l’on y cultive également le platano-banane-, le cacao et les fruits tropicaux.

Armenia, capitale du département, se distingue par son architecture coloniale et ses cultures caféières. On la connaît comme la « ville miracle », pour le tempérament travailleur et sympathique de ses habitants.

A découvrir : la place principale de la ville (la Place Bolívar), tout comme sa cathédrale, sa statue du Libertador, le parc des Fundadores, avec son monument à la hache, symbole de la région ; le parc Sucre, et le ceiba (arbre sacré des Mayas) centenaire ; le parc Uribe et ses deux églises ; et enfin le parc el Bosque, entre autres.

De plus, son Musée Quimabaya, dédié à la culture précolombienne, est largement reconnu.

Evènement coup de coeur : La Feria de Manizales

La ville « aux portes ouvertes » fête au mois de janvier sa traditionnelle Feria, durant laquelle se déroule le célèbre concours de beauté « Reinado International du Café ». De belles amazones passent à cheval dans les rues, pendant que les miss s’apprêtent pour le défilé des « Charrettes du Rocío ». La fête est agrémentée des traditionnelles corridas et de la musique du pasodoble.

Activités insolites

Observation des oiseaux
C’est une véritable passion pour les touristes spécialisés. La Colombie, de par la richesse de sa biodiversité, est une destination privilégiée pour admirer les oiseaux.

« Recinto del Pensamiento »
Prenez un cours de yoga et savourez un délicieux repas à base d’ingrédients bio au restaurant.

Musée du Guadua
Apprenez comment ce célèbre bambou est cultivé, récolté en Colombie et ailleurs.

Montagne du Ruiz
La route vers les sommets enneigés de la montagne du Ruiz promet des paysages grandioses. Prenez un bain dans les sources thermales et profitez des bienfaits de cette eau volcanique et naturellement chaude.

Salento
C’est une ville coloniale célèbre pour son artisanat, où les visiteurs sont accueillis par les habitants sur la place principale pour un spectacle automobile avec leurs vieilles voitures traditionnelles, les « Willy ».

Manizales
C’est un centre majeur de production de café colombien et un hub pour les institutions d’enseignement supérieur.

Panaca Park
A la découverte de l’héritage agricole de la région et des animaux de la ferme.

3. Page 3

Barranquilla, la porte de l’or

Appelée aussi La Arenosa (la sablonneuse) et Curramba la Bella, Barranquilla a été fondée vers 1629. C’est le principal port maritime et fluvial du pays. Son centre historique a été classé monument national. La ville a accueilli un grand nombre d’immigrants qui ont enrichi sa culture.

Les constructions du quartier El Prado montrent une architecture de style méditerranéen mais adaptée aux Caraïbes. Dans le domaine culturel on peut mentionner le théâtre Amira de la Rosa et le Stade Métropolitain.

Vous trouverez à Barranquilla une grande variété d’hôtels, de restaurants et de boîtes de nuit où la musique caraïbe vous fait revivre tous les soirs l’événement le plus important de la ville: le Carnaval défini par l’Unesco comme un « Chef d’oeuvre du Patrimoine Oral et Immatériel de l’Humanité », qui a lieu tous les ans pendant les 4 jours qui précèdent le Carême.

Evènement coup de coeur : Le carnaval de Barranquilla

Le Carnaval de Barranquilla est une fête organisée par la Colombie pour le reste du monde; une fête métisse aux rythmes de cumbias, porros, mapales, gaitas, chandes, puyas, fandangos et de fantastiques merecumbes. C’est un festival de musiques et de danses.

Ce Carnaval est unique au monde car c’est un exemple de diversité culturelle, et c’est une fête à laquelle tout le monde participe. Chaque danse, chaque groupe folklorique, chaque déguisement contribue à en faire le meilleur spectacle du monde. Il faut non seulement le voir mais aussi le vivre intensément.

Activités insolites

Diner au Château de Puerto Salgar
Situé sur la côte dans l’ancien port de Santa Barbara, ce monument colonial a été transformé en bar restaurant.

Bain de boue dans un volcan
A 100 km de Barranquilla se trouve l’un des derniers volcans de boue au monde. Une expérience inoubliable vous attend au Volcan « El Lodo del Totumo ».

Théâtre Amira de la Rosa
Ce théâtre est un point de convergence et l’épicentre social de la ville, ainsi qu’un point de rencontre artistique où des événements nationaux et internationaux majeurs ont lieu.

L’Eglise Immaculée
C’est l’une des vieilles églises les plus impressionnantes de la ville, où règne une atmosphère sacrée et solennelle. L’intérieur est tout simplement spectaculaire.

Padromar
Padromar est le lieu idéal pour passer une journée à la plage, faire du surf ou faire la fête toute la nuit. Au sud de Puerto Colombia, la plage est propre et protégée de la pollution.

Musée des Caraibes
Dans le Parc Culturel des Caraïbes, ce musée recense tout ce qu’il faut savoir sur la nature, les habitants et la culture de la région des Caraïbes colombiennes, du Chocó à la Guajira.

Edifice antique de l’Aduana
Conçu par l’architecte anglais Leslie Arbouin et construit en 1919, cet ancien bureau de douane abrite désormais des archives historiques et musicales.

Musée Anthropologique
Au sein de l’Ecole des Beaux Arts, ce musée expose des fresques, des peintures et des sculptures précolombiennes.

Planetarium
Approfondissez votre connaissance de l’univers!

L’Amazonie, un paradis à découvrir

La ville de Leticia, hospitalière et confortable, est le point de départ des nombreux sentiers conduisant à la forêt.
Sur le quai touristique de Leticia se trouve la ligne imaginaire qui divise le trapèze amazonien entre trois pays : Colombie, Brésil et Pérou. C’est également une base de départ pour des voyages vers des lieux enchanteurs.

Depuis l’embarcadère de Leticia partent des lanchas vers l’Île aux Singes, 450 hectares de forêt vierge habités uniquement par des oiseaux, des singes et autres mammifères, et plus au sud vers les possessions péruviennes Santa Rosa et Bellavista. Ce chemin mène jusqu’au fleuve Yabarí, bordé de nombreux sites qui séduiront les amoureux d’aventure, et d’où ils pourront observer dauphins roses, caïmans noirs ainsi que le gigantesque nénuphar Victoria d’Amazonie.

Le fleuve Amacayacu traverse le Parc National du même nom, avec ses malocas (maisons amérindiennes) et ses routes fluviales permettant des sorties nocturnes à la recherche de caïmans, ainsi que vers des îles vierges où abonde la Victoria d’Amazonie. On peut également rejoindre de petits villages amérindiens en empruntant des sentiers cheminant à travers la jungle.
L’Amazonie colombienne est la destination traditionnelle des savants et des scientifiques, qui viennent apprendre auprès des maîtres indigènes les arts de la communication avec la nature.

Le monde la voit comme une réserve d’oxygène, mais l’Amazonie est bien plus que cela : c’est le laboratoire vivant d’où viennent les médicaments qui guérissent le monde entier, et le foyer de gens uniques.

Evènement coup de coeur : Le Festival Pirarucu de Oro

Le Festival international de musique populaire amazonienne, créé en 1987, est une rencontre faite de musique, de culture et de traditions régionales. Les plus importants représentants de la musique populaire amazonienne s’y réunissent, réaffirmant les valeurs, coutumes et traditions des trois pays résidant autour du fleuve Amazone: la Colombie, le Brésil et le Pérou.

Activités insolites

Marches dans la jungle
Dans les parcs naturels de Cahuinari, Rio Puré et Amacayacu, parcourez la forêt tropicale et découvrez l’incroyable beauté de la faune et de la flore d’Amazonie.

Escalade dans les arbres
Vous pourrez escalader des arbres de 35 mètres de haut et passer de l’un à l’autre sans toucher terre sur plus de 80 mètres, passer la nuit dans le tronc d’un Ceiba et écouter les voix de la jungle au clair de lune.

Naviguer sur le fleuve Amazone
Observez la faune et la flore lors d’une croisière fluviale au coeur de la forêt.

L’Ile des Micos et Puerto Nariño
On peut y voir des dauphins roses, des caïmans noirs et une plante aquatique typique de l’Amazonie appelée Victoria Regia, un nénuphar pouvant mesurer jusqu’à 1,50 mètre de diamètre et considéré comme le plus grand du monde.

Ethnotourisme et communautés indigènes
Découvrez les différentes communautés aborigènes qui vivent au coeur de la f

Post author