Vacances d’été : Les français moins touchés par la crise

Les européens les plus touchés par la crise partiront moins en vacances cet été. Les français sont 70 % à projeter de partir en vacances, un chiffre en hausse par rapport à l’année précédente.

D’après une enquête Ipsos-Europ Assistance, 58 % des Européens comptent partir en vacances entre début juin et fin septembre, soit 8 % de moins qu’en 2011.

« On constate une vraie rupture. Les intentions de départs d’été étaient jusque-là toujours comprises entre 60 % et 66 %. Mais cette année, le chiffre est tiré vers le bas par les Italiens, les Espagnols et les Anglais, qui ressentent fortement les effets de la crise », a déclaré le directeur général d’Europ Assistance, Martin Vial.

Les pays les plus touchés par la crise constatent un recul particulièrement important. Seulement 63 % (78 % en 2011) des italiens pensent partir en vacances cet été. « Il n’y a aucun précédent d’une telle chute dans un pays », souligne Martin Vial.

Du coté des espagnols, ils sont 51 % (65 % en 2011) à penser prendre des vacances. Le recul est de 10 points pour les Britanniques (51%), de 5 points pour les Allemands (55 %) et les Autrichiens (59 ), et de deux points pour les Belges (59 %).

Les français sont les seuls à tirer leur épingle du jeu selon cette étude. 70% des Français interrogés projettent de partir en vacances, deux points de plus qu’en 2011. « Les Français sont ceux qui font le plus de tourisme national, plus facile financièrement. Ils préservent aussi davantage leur budget vacances que d’autres Européens », a indiqué le directeur général d’Europ Assistance.

L’ensemble des européens et plus particulièrement les français pensent prendre des vacances dans leurs pays. 67 %, (+7 % par rapport à 2011) devraient rester en France. Quatre Européens sur cinq resteront en Europe. Par ailleurs, la France redevient la destination numéro un devant l’Italie et l’Espagne.

Post author