L’Islande, entre la glace et le feu

L’Islande «la terre de glace » est un État insulaire de l’océan Atlantique Nord. Située sur la dorsale médio-Atlantique entre le Groenland, l’Écosse et la Norvège, au nord-ouest des îles Féroé, l’Islande compte de nombreux volcans. Entre les geysers, les lacs et leurs icebergs, les coulées de lave… les visiteurs s’émerveilleront devant tant de curiosités naturelles qui assurent un dépaysement total !

L’Islande dont la superficie s’approche des 103 000 km² représente 1/5ème de la France, avec moins de 3 habitants au km².
La nature y est unique et certains endroits comme l’intérieur du pays sont complètement désertiques.

L’Islande reste encore actuellement une destination assez coûteuse mais malgré tout elle sera, pour tous les sportifs et amateurs de nature, une destination à ne pas manquer…

Un peu de géographie

L’Islande est située au milieu de l’Atlantique entre l’Europe et l’Amérique. Politiquement, l’Islande fait partie de l’Europe.
A peu près 10 % de l’île est recouverte de glaciers comme le Vatnajökull, le Myrdalsjökull, le Hofsjökull et le Langjökull.
L’Islande compte une importante activité géothermale.
Les côtes de l’île sont occupées par d’anciennes auges glaciaires, les fjords, où se situent les agglomérations.
La capitale du pays, Reykjavik, et ses environs (sud-ouest) accueillent près de la moitié de la population islandaise.

Le climat

Tempéré par le gulfstream, l’Islande n’est pas un pays aussi froid qu’on pourrait le penser, malgré sa proximité avec le cercle polaire.
Son climat est tempéré et de type océanique. Il y fait frais en été et doux en hiver.
Malheureusement, même pendant l’été, la pluie et le vent sont de la partie. Il fait en moyenne 0° C en hiver et 10° C en été. L’humidité est également assez présente en Islande.
Et comme aime à le souligner les islandais, le climat est très changeant : «Si vous n’aimez pas le temps qu’il fait, attendez dix minutes ! »

Quand partir ?

L’été est une bonne période pour partir. Même si le temps reste variable, la période de l’été est celle où vous trouverez le plus de choses ouvertes (campings, pistes, refuges, hôtels…). A partir de juin, la nature se réveille et offre un très beau spectacle.
De plus, en août vous pourrez assister aux aurores boréales et aux nuits bleues.
Cependant, à l’approche de l’hiver, l’Islande prend des couleurs magiques et, en fin d’année, la ville de Reykjavik prend des airs de fêtes.

Avant de partir

L’Islande est signataire, depuis 2001, des Accords Schengen régissant la libre circulation des personnes. Cela signifie que les ressortissants des pays de l’Union Européenne peuvent se rendre en Islande pour un séjour de moins de trois mois avec un passeport ou une carte d’identité nationale en cours de validité.
Dans la valise, et quelle que soit la saison, anorak et maillot de bain sont de rigueur. En effet, même si le temps est frais voir humide, les occasions de se baigner en plein air dans les sources chaudes ne manquent pas.
Pensez également à prendre une paire de chausson, car il est souvent d’usage de se déchausser avant d’entrer dans une habitation.

Les activités sur place

Piscines ou lacs, vous n’aurez que l’embarras du choix pour vous baigner. La capitale Reykjavik compte plus d’une quinzaine de piscines et le lac du  Lagon Bleu, haut lieu touristique, vous permettra de nager, même en plein hiver, dans des eaux volcaniques.
L’Islande est réputée pour ses volcans, ses fjords, ses lacs mais aussi ses geysers dont le Strokkur. Strokkur est un geyser très actif qui projette de l’eau chaude dans les airs toutes les 10 minutes environ. Il se trouve dans la région volcanique située près de la rivière Hvítá en Islande. Le nom « geyser » vient d’ailleurs du geyser Geysir, qui se trouve juste à côté du Stokkur.
Vous pourrez également admirer de nombreuses chutes d’eaux dont la Dettifos, située au nord du pays.
Pour les citadins, peu de choix s’offrent à eux ! Cependant Reykjavik, la capitale, mérite que l’on s’attarde dans son centre historique, ses monuments, au lac Tjornin ou à l’église Hallgrimskirkja… Tout au long du séjour vous aurez également l’occasion de découvrir de charmants villages.
Pour visiter le centre de l’Islande, il faut se rendre là-bas en 4×4. Vous pourrez alors découvrir les sources chaudes de Hveravellir, des volcans, la cascade Aldeyjarfoss, des lacs, la réserve de Fjallabak, etc.
Au Nord, pour les amoureux de la nature, le port de pêche d’Husavik vous attend avec ses baleines.
A partir du mois d’octobre, vous pourrez admirer de splendides aurores boréales, phénomène lumineux caractérisé par des voiles extrêmement colorés dans le ciel nocturne.

Bon à savoir

En été, le soleil ne se couche que quelques heures, voir même que quelques minutes. De novembre à janvier, les journées seront, au contraire, parfois très courtes.
En Islande, la langue parlée est l’islandais. Reconnue comme une langue nordique/germanique, il s’agit d’une des langues les plus difficiles.
La monnaie utilisée en Islande est la couronne islandaise (krona) : 1 euro équivaut environ à  120 couronnes.
Il y a quelques heures de décalage horaire avec la France, ainsi quand il est 8 heures à Reykjavík, il est 9 heures à Paris (hiver) ou 10 heures (été).
La cuisine islandaise est basée sur le poisson, l’agneau et les produits laitiers. Le Þorramatur est le plat traditionnel du pays.
Le sport occupe une place importante dans la culture islandaise et vous ne manquerez pas de découvrir la Glíma, une forme de lutte Moyenâgeuse.
Si vous souhaitez rapporter des souvenirs, pensez au pull en laine islandaise (le lopapaysa), aux bijoux de style Vicking ou aux nombreux objets artisanaux fabriqués dans le pays.

Post author