Le passeport biométrique

Alors que le premier passeport biométrique vient d’être délivré en France, faisons un point sur ces passeports d’un nouveau genre qui contiennent une photo et des empreintes digitales numérisées et qui succèdent donc aux passeports électroniques fabriqués depuis avril 2006.

C’est la Ministre Michèle Alliot-Marie qui a remis, le 31 octobre dernier, le premier passeport biométrique français à un habitant de Chantilly (Oise). Cette ville est la première équipée du matériel nécessaire à son élaboration.

La ministre en a profité pour souligner que ces nouveaux passeports et leur mode de délivrance représentaient « plus de rapidité, de facilité et de sécurité ».

A compter de l’été prochain (28 juin 2009), les passeports délivrés seront tous biométriques même si les passeports actuels resteront valables jusqu’à la date limite de leur validité.

Les passeports biométriques comportent une petite puce sécurisée dans laquelle sont enregistrées les informations portées sur le document papier (nom, adresse…) ainsi que votre photo et les empreintes digitales de deux de vos doigts.

L’empreinte digitale, grande nouveauté pour les passeports, est une mesure prise afin de limiter les risques d’usurpation d’identité ou de falsification des passeports. Elles sont obligatoires pour les personnes âgées de plus de 6 ans.

A titre exceptionnel, un passeport d’une validité de 1 an pourra être délivré dans l’urgence. Celui-ci ne comportera pas de composant électronique.

Toutes les données collectées seront conservées pour une durée maximum de 15 ans et ne pourront aucunement servir à d’autres organismes. C’est d’ailleurs la CNIL (Commission Nationale de l’Informatique et des Libertés) qui se charge des conditions de conservation et d’utilisation.

Post author