Les stations de montagne présentent leur bilan carbone

Dans le cadre de la charte pour un développement durable élaborée avec le soutien de l’ADEME, 10 stations de montagne françaises viennent de réaliser un bilan carbone de leurs activités. Cette première est à l’initiative de l’Association Nationale des Maires des Stations de Montagne (ANMSM) / Ski France en partenariat avec l’ADEME et Mountain Riders.

Présentés le 13 janvier au Sénat, ces premiers bilans carbone s’inscrivent dans le cadre de la Charte nationale en faveur du développement durable de l’ANMSM, lancée en 2007 et qui réunit à ce jour 52 stations signataires, soit plus de la moitié des stations Ski France.

La montagne fait ainsi figure de pionnière puisqu’il s’agit de la seule destination touristique française à s’être livrée collectivement à cet exercice pour dresser un état des lieux précis de ses émissions de Gaz à Effet de Serre (GES).

Les résultats de ce diagnostic, mené durant 14 mois par la Société Solving Efeso, mettent en évidence trois chiffres clés. Ainsi, les activités directement liées à la pratique du ski (remontées mécaniques, dameuses, neige de culture) ne représentent que 2% des émissions de GES des stations tandis que la majorité des émissions est concentrée sur deux grands postes. En effet, le transport de personnes représente 57% des émissions et les usages énergétiques des bâtiments 27%, répartis entre les 11% émanant de l’habitat résidentiel et les 16% provenant des activités tertiaires,puisqu’elles concernent les bâtiments liés au tourisme (hébergements, commerces, restauration).

Cette nouvelle étape dans la stratégie de développement durable des stations a déjà permis de dégager des pistes d’amélioration pour diminuer les émissions des GES, notamment sur les postes les plus concernés : transport et bâtiment.

L’ANMSM va également renforcer son rôle moteur sur le sujet en mettant à disposition de ses adhérents un outil de diagnostic carbone en ligne, ainsi qu’un chargé de mission Développement Durable afin d’accompagner les stations dans un processus d’amélioration continue.

Bilan Carbone : de nouvelles pistes d’amélioration à l’étude

Le rapport présenté envisage un certain nombre de pistes d’amélioration : des offres commerciales innovantes pour les vacanciers comme les forfaits combinés avec l’utilisation des transports en commun, le covoiturage, la compensation des émissions de transport… Pour limiter les déplacements pendulaires des saisonniers, des solutions de logement en station sont également envisagées. Concernant l’habitat, le rapport préconise par exemple l’anticipation de l’évolution de la réglementation énergétique pour les bâtiments, l’accompagnement des résidents permanents et des propriétaires de résidences secondaires dans les démarches de réduction des besoins énergétiques et de mise en œuvre d’efficacité énergétique.

D’autres initiatives sont à l’étude pour optimiser l’entretien des pistes en systématisant  les plans de damage, en étudiant le potentiel local des énergies renouvelables, etc.

L’ANMSM mobilisée pour accompagner les actions des stations

Point de départ d’un travail de longue haleine avec l’ADEME, la Charte Nationale en Faveur du Développement Durable donne lieu à de nombreuses initiatives de la part de l’ANMSM. L’association organise ainsi de nombreux rendez-vous pour sensibiliser ses adhérents aux problématiques du développement durable et a décidé de leur présenter l’intégralité des résultats des premiers Bilan Carbone pour leur permettre d’éclairer leurs réflexions. Mais l’Association va encore plus loin. En 2010, elle a notamment deux projets majeurs pour soutenir les stations dans leurs démarches de développent durable. Dès mars, elle va ainsi mettre à leur disposition un outil de diagnostic carbone en ligne, permettant à toutes stations adhérentes qui le souhaitent de mesurer leurs émissions en direct sur le web. De plus, pour les accompagner dans leurs actions d’amélioration, l’ANMSM a recruté un chargé de mission dédié au développement durable dans le courant de l’année.

Stations : des actions concrètes pour le développement durable

Dans le cadre de la Charte nationale en faveur du développement durable, les stations prennent de nombreuses initiatives pour préserver l’environnement et assurer un développement durable des zones de montagne.

Parmi les actions mises en œuvre, figurent notamment des initiatives visant à réduire la circulation routière. Par exemple, Saint-Lary-Soulan a mis en service une remontée mécanique pour que les vacanciers puissent accéder au pied des pistes depuis le village sans emprunter la route.

A signaler également des projets de rénovation des domaines skiables, comme celui de Chamrousse qui vient de supprimer 20 pylônes, 8 kilomètres de câbles et 4 gares en remplaçant ses 3 anciennes remontées par une seule télécabine intégrée au paysage.

D’autres stations font par exemple le choix de s’équiper de systèmes de chauffage écologiques, à l’image de La Plagne et de sa nouvelle chaufferie biomasse remplaçant son ancien équipement au fioul. Elle fonctionne avec du bois de récupération et permet de chauffer les 47 bâtiments de la station et représente une économie de 4 000 tonnes de CO2 rejetés chaque année.

Autant d’exemples qui font école dans très nombreuses stations de montagne françaises.

Post author