Le marché du camping-car neuf revient à la hausse

L’année 2010 enregistre une hausse de 1% sur le marché du camping-car neuf avec 18 210 immatriculations et le marché de l’occasion continue sa progression en augmentant de 5,7% avec 47 087 unités.

Ces chiffres confirment l’intérêt des Français pour le camping-car, mode de loisirs qui permet de profiter de son temps libre sans modifier ses habitudes de consommation tout en étant respectueux de l’environnement.

Il est ainsi possible de partir plus souvent car les dépenses courantes sont similaires à celles effectuées au domicile.

L’esthétique, l’aménagement, le confort et les innovations techniques des véhicules se déclinent sur un large choix de modèles et attirent de plus en plus d’adeptes.  Fourgon aménagé, capucine, profilé ou intégral : à chacun le camping-car qui correspond à ses aspirations et ses besoins.

Rappelons que le camping-car est un véhicule automobile de moins de 3,5 tonnes qui se conduit avec un permis tourisme. Les possesseurs du permis B délivré avant le 20 janvier 1975 peuvent conduire un camping-car d’un PTAC supérieur à 3,5 tonnes. Bien sûr, le véhicule doit être homologué dans cette catégorie.

Il est dispensé de vignette automobile et classé en catégorie 2 au péage autoroutier. Il subit un contrôle technique et une visite anti-pollution tous les deux ans à partir de la 4ème année. La conception du camping-car permet son utilisation sans débordement à l’extérieur (pas d’auvent ou de déversement d’eau sur la voie publique).

Post author