Russie, un voyage au pays de la diversité

La Russie est le plus grand pays du monde avec une superficie de 17 075 400 km2 soit environ 31 fois la France et compte plus de 142 000 000 d’habitants. A cheval sur l’Europe et l’Asie, la Russie (ou Fédération de Russie) est frontalière avec pas moins de 14 pays. Ville, paysage, climat, mode de vie … d’un bout à l’autre du pays, les visites se suivent mais ne se ressemblent pas….

Un peu de géographie et d’histoire

La Russie fut la plus importante des 15 républiques de l’Union soviétique.
Petit rappel historique : L’URSS a éclaté en 1991 en 15 pays indépendants, dont la Fédération de Russie. La Russie a repris environ les 3/4 du territoire de l’URSS, plus de la moitié de sa population, les deux tiers de son industrie et la moitié de sa production agricole.

La Russie possède des frontières terrestres avec 14 pays : Pologne, Corée du Nord, Biélorussie, Norvège, Azerbaïdjan, Finlande, Kazakhstan, Estonie, Lettonie, Lituanie, Ukraine, Géorgie, Chine et Mongolie.

Le pays compte 13 grandes villes (plus d’un million d’habitants) : Moscou (la capitale), Saint-Pétersbourg, Perm, Nijni Novgorod, Volgograd, Samara, Oufa, Novosibirsk, Kazan, Iekaterinbourg, Tcheliabinsk, Omsk et Rostov-sur-le-Don.

De très grands fleuves traversent le pays comme le fleuve Amour ou la Volga, le plus grand fleuve d’Europe.

Le Nord est typiquement représenté par la toundra, désert de glace l’hiver qui laisse la place au lichen lorsque l’été revient. L’Ouest se compose de plaines jusqu’aux montagnes de l’Oural. Le Sud, quant à lui, est plutôt montagneux. La chaine montagneuse du Caucase atteint par endroit les 5 642 m et descend rarement en dessous des 2000 m, l’Altaï culmine à 4 506 m et le Saïan à 3 491 m.

Le climat

La Russie est un territoire très vaste et à ce titre connaît bien sûr des différences climatiques.
Cependant, dans l’ensemble, le climat de la Russie est plutôt continental. Seule une partie de la côte russe de la mer Noire dispose d’un climat subtropical.

Les hivers sont longs et extrêmement froids, et les étés sont chauds mais courts.
La Russie ne connait réellement que deux saisons : l’été et l’hiver. L’automne et le printemps étant de très courte durée, le passage des températures chaudes aux températures froides se fait très rapidement.

Le mois le plus froid est janvier. Les températures vont de −8°C à l’extrême-ouest à −43°C en Sibérie orientale (comptez jusqu’à−27°C dans les plaines de Sibérie occidentale).
En été, le mois le plus chaud est généralement juillet.

Il pleut assez peu en Russie, dû au climat continental.

Quand partir ?

Si vous craignez le froid, mieux vaut privilégier les mois allant de juin à septembre. Cependant sachez que juillet-aout est une période très touristique et que les Russes y sont également en vacances !

L’hiver, bien que les paysages qu’offrent la Russie soient splendides, il n’est pas très conseillé de partir tant le froid est redoutable.

Avant de partir

Pour partir en Russie, il vous faut un passeport en cours de validité. Chaque ressortissant français doit également être muni d’un visa pour pouvoir entrer sur le territoire russe.
Cette demande de visa ne pourra être acceptée que si vous avez pu obtenir une « invitation » qui peut être délivrée par votre agence de voyage ou par votre hôtel (à demander lors de votre réservation).

La demande de visa se fait ensuite auprès de l’ambassade de Russie à Paris ou auprès des consulats de Russie de Strasbourg et de Marseille. Le délai d’obtention moyen est de 15 jours.

Lors de votre arrivée sur le territoire Russe, il vous sera demandé de remplir un formulaire de douane et une carte d’immigration qui permet d’enregistrer votre arrivée sur le territoire russe et ainsi de valider votre visa. Un volet vous sera remis (pour chacun) et il faudra les conserver pour les présenter lors de votre départ

Les activités sur place

Les touristes qui choisissent la Russie, viennent à la découverte de l’histoire, d’une architecture, de modes de vie…

Si vous choisissez de visiter Moscou, il ne faudra pas passer à côté de la célèbre Place Rouge et du Kremlin.
Moscou, comme Saint-Pétersbourg, offre également la possibilité de visiter de nombreux musées.
A Saint-Pétersbourg, les îles Petrogradskaya et Vassilevski proposent de visiter des forteresses, des palais, des mosquées…

De nombreuses promenades sont également possibles le long des fleuves, au cœur des villes et des quartiers réputés…

En juin et en juillet, le soleil ne se couche que quelques heures par nuit : ce sont les Nuits Blanches de Saint-Pétersbourg. Un spectacle à ne pas manquer !

Et enfin, pourquoi ne pas passer 9 jours de voyage historique sur le Transsibérien qui relie Moscou à Vladivostok
Sur près de 10.000 kilomètres, vous traverserez les forêts de bouleaux de la taïga et l’immensité impressionnante des steppes.
Le train traverse aussi de nombreux climats où les températures varient de près de 100 degrés (de – 68″ à + 35″), des paysages très différents tels les monts Oural, Saïan et lablonony, les grands fleuves comme la Volga, l’Ienisseï ou l’Ichimet le lac Baïkal (le plus grand lac du monde).
Ce train qui a été construit par la volonté du tsar Alexandre III pour relier l’Occident à l’Orient fait de nombreuses haltes comme : Moscou, Yaroslavl, Ekaterinburg, Krasnoïarsk, Irkoutsk, le lac Baïkal, Vladivostok…

Bon à savoir

Compte tenu de son étendue, la Russie se divise en 11 fuseaux horaires. D’un bout à l’autre de la Russie, il peut y avoir jusqu’à 9 heures de décalage horaire.
Lorsqu’il est 10h à Paris, il est 12h à Moscou ou Saint-Pétersbourg et 19h à Vladivostok.

La monnaie officielle de la Russie est le rouble russe. 1 euro équivaut à 36 R et 1 R équivaut environ à 0,03 euro

Quoi ramener ? Des photos et des vidéos de tous ces paysages et pourquoi pas les célèbres Poupées russes matriochka

Post author