Mobilité internationale : le MOCI lance son nouveau guide

Le MOCI (Moniteur du Commerce International) publie tous les ans un guide pour les entrepreneurs, les professionnels et les étudiants envisageant un voyage d’affaires ou une mobilité internationale. Ce guide propose diverses informations sur l’économie de plusieurs pays, les coûts de la vie et les démarches incontournables pour un séjour professionnel.

Le Guide de MOCI pour faciliter les mobilités internationales

La 4ème édition du Guide de la Mobilité Internationale vient d’être publiée et propose des informations et conseils pratiques pour la préparation d’un séjour dans un des 50 pays sélectionnés. Le guide analyse ainsi les conditions de vie, les tarifs pratiqués pour différents produits et services, les offres de logements et les transports en commun. Les professionnels et les étudiants qui préparent un séjour en dehors de l’Union Européenne peuvent également obtenir les renseignements nécessaires au sujet des formalités administratives obligatoires.

Le Guide de la Mobilité Internationale présente désormais les statistiques de 50 pays, contre 48 pour l’édition 2015. Pour cette nouvelle édition, le MOCI a intégré la Slovaquie et Hong Kong à son étude. Les lecteurs pourront également retrouver de nouveaux indicateurs de sécurité et de pollution, ainsi que le classement Mercer qui mesure le coût de la vie. Tout ceci pour offrir des pistes aux professionnels ayant des projets entrepreneuriaux et d’expansion internationale.

Les mobilités étudiantes, un facteur de recrutement

Pour répondre aux entreprises qui se lancent dans des projets internationaux, l’Ircom propose dans son établissement Mac Luhan une formation en Communication. Cette formation se déroule sur 2 années et propose à ses étudiants d’enrichir leur savoir-faire à travers des mobilités dans des universités partenaires à l’étranger, des stages en entreprise et des projets entrepreneuriaux.

La formation en Communication de l’Ircom propose aux étudiants des cours dans ses locaux et un stage pendant la 1ère année. Selon les projets de chaque étudiant, le stage peut être remplacé par un projet de création d’entreprise ou par une mobilité à l’international.

Les échanges peuvent se réaliser dans une université partenaire en Inde, au Canada, au Royaume-Uni ou en Espagne. C’est un choix intéressant pour tous ceux qui envisagent de gérer des projets d’expansion internationale et de perfectionner leurs constances de langues étrangères. De plus, les études dans une université partenaire offre le droit à un double diplôme, un élément très apprécié par les recruteurs à la recherche de profils multilingues.

Post author