Les randonnées extrêmes à Samoëns

La randonnée peut parfois passer pour une activité facile, mais selon les itinéraires, elle peut aussi se classer comme activité extrême ! Samoëns, dans les Alpes, regorge de parcours de tous niveaux dont certains réservés aux experts de la randonnée.

Les Sentiers de la Contrebande :

Un itinéraire sur les traces des contrebandiers et colporteurs qui transportaient des marchandises de la France vers la Suisse via les cols de Coux ou de Bostan.  Un parcours de 4 jours avec un dénivelé positif total de près de 2000 mètres.

Les chalets et l’Aouille du Criou :

S’il y a bien une randonnée à faire à Samoëns, c’est bien celle-là : elle vous amènera tout en haut du Criou, la montagne surplombant le village. Le parcours commence facilement et devient plus difficile après les chalets et jusqu’au sommet. Et comme souvent, la montée est plus longue (5h) que le retour en descente (2h45) pour un dénivelé total de 1490 mètres.

Pour les marcheurs les plus aguerris et souhaitant partir en randonnée sur plusieurs jours, 10 refuges de montagne se cachent dans les montagnes du Giffre pour les accueillir confortablement le soir avant de repartir en chemin.

Situé à seulement une heure de Genève, le village de Samoëns profite d’un emplacement de choix et d’un panorama d’exception, au cœur des Alpes françaises. Lieu de villégiature idéal en hiver comme en été, Samoëns est aussi appréciée pour le dépaysement qu’offre son village chaleureux, au caractère si particulier. Dans ce bourg aux allures médiévales, Samoëns a su préserver un patrimoine riche de trésors historiques et culturels. Au détour de ses rues pavées, le village évoque son histoire unique de patrie des tailleurs de pierre.

Post author