Les familles boudent les colonies de vacances

Devenues trop coûteuses, les colonies de vacances sont délaissées au profit des centres de loisirs. Un rapport parlementaire appelle à un vaste plan national pour les relancer.

La mission parlementaire sur l’accessibilité des jeunes aux séjours collectifs et de loisirs constate un « effondrement » de la fréquentation des colonies de vacances depuis 1995.

Tandis qu’un quart des 5-19 ans ne partent jamais en vacances, seulement 7,5 % partent en colonies de vacances de plus de cinq nuits. D’une autre côté, les courts séjours (moins d’une semaine), dans un centre de loisirs ou dans un camp de scouts, ont connu une croissance rapide depuis le début des années 2000.

Selon le rapport, le coût des colonies de vacances est « devenus trop chers pour les classes moyennes ».

Le prix d’une semaine de vacances en colonie est de 400 à 600 euros par enfant, avec un coût moyen à la journée de 63 euros, contre 10 à 15 euros par jour pour les séjours de scoutisme, et 35 euros pour une journée en centres de loisirs.

La mission parlementaire sur l’accessibilité des jeunes aux séjours collectifs et de loisirs a fait un ensemble de proposition pour relancer les colonies de vacances, avec notamment la création d’un « fonds national d’aide au départ en vacances collectives », qui serait financé par le rétablissement d’une taxe sur l’hôtellerie de luxe.

Post author