Le tourisme médical en plein essor

Depuis quelques années déjà, on observe un développement du tourisme médical partout dans le monde. Les personnes à la recherche de soins spécifiques se rendent dans un pays où les techniques et technologies sont plus évoluées, afin de bénéficier des meilleurs soins possibles. Cette pratique, auparavant réservée aux patients les plus aisés, tend à s’ouvrir à une population plus large.

Pour bénéficier d’une greffe du cœur lorsqu’on habite dans un pays où la médecine n’est pas assez développée, il faut se rendre dans un pays étranger qui maitrise ce genre d’opération. Ce n’est cependant pas une pratique qui s’offre à tous, en effet, il faut voyager jusqu’au pays en question, payer l’opération et subvenir aux besoins logistiques de ce voyage. C’est donc une convalescence plutôt réservée à l’élite.

Les pays opérants s’appuyant sur un système médical de qualité tirent profits de cet afflux de clients étrangers. Des pays comme les Etats-Unis accueillent depuis longtemps, des personnalités du monde entier pour les soigner. La France fait de même. Les patients accueillis bénéficient du même tarif que les Français s’ils fréquentent un établissement privé et qu’ils viennent de l’Union européenne ou d’un pays lié à la France par convention. Si ce n’est pas le cas, des majorations sont appliquées à mesure de 30% environ, et au-delà dans le privé.

L’accueil de ces patients n’est pas encore bien intégré dans le quotidien des français. Les hôpitaux publics français affirment accueillir les patients étrangers sur un pied d’égalité. Néanmoins, des traitements de faveur peuvent parfois apparaitre, comme par exemple en mai 2014 lorsqu’un prince Saoudien avait privatisé tout un étage de l’hôpital Ambroise Paré dans les Hauts-de-Seine, ce qui avait déclenché une polémique.

Vers un tourisme médical accessible

Même si, traditionnellement, le tourisme médical est destiné à des personnes ayant les moyens de voyager, on peut observer depuis quelques temps un phénomène de tourisme médical différent. Des patients qui, dans leur pays, ont accès aux meilleures technologies du monde et à des médecins qualifiés, vont se faire opérer dans des pays voisins, où la médecine est équivalente mais moins coûteuse.

De plus en plus de français sont attirés vers des pays comme l’Espagne, deuxième destination du tourisme dentaire ou la Hongrie, le nouvel eldorado de la prothèse dentaire. De nombreux français se ruent dans ces cliniques de qualité qui leur offrent un service jusqu’à 60% moins cher qu’en France. Cela leur permet par la même occasion de visiter de nouveaux horizons et d’allier l’utile à l’agréable.

Cependant, pour organiser ce genre de voyage médical et assurer le bon déroulement de celui-ci, il est fortement recommandé de s’adresser à des professionnels comme Smile Partner, spécialiste du voyage dentaire. Ses équipes vous proposent ainsi de vous faire opérer à Budapest, à Tenerife ou encore à Barcelone. Tout cela dans le respect de critères stricts concernant la qualité des établissements sélectionnés à l’étranger.

Post author