Hôtellerie et développement durable

L’hôtel Regent’s Garden est le premier hôtel, à Paris, à avoir reçu un écolabel. L’occasion pour nous de faire un point, avec son directeur, M. Condy, sur cet écolabel, sur la place de l’environnement dans l’hôtellerie de luxe et sur les engagements du milieu hôtelier en termes de développement durable.

M. Condy, pouvez-vous vous présenter à nos lecteurs ?

Sorti de l’école hôtelière de Lausanne en 1972 et après avoir travaillé pour des chaines internationales, je me suis recentré sur les affaires familiales Hotel MASSENA , puis hôtel JARDIN DE CLUNY et REGENT’S GARDEN.
En 2006, avec un ami hôtelier, nous avons créé HES société habilitée à donner les outils commerciaux, humains ou financiers aux propriétaires d’hôtels principalement parisiens .

Où se situe le Regent’s garden, pouvez vous nous en dire plus sur celui-ci ?

L’Hôtel R.G. est un hôtel situé dans le 17ème, à Paris, près de l’avenue des ternes et à 5mn de l’Arc de Triomphe. C’est un hôtel Best Western Premier Ecolabellisé en 2006 et classé 4 étoiles depuis novembre 2008.
C’est une demeure historique datant de 1851 et ayant appartenu au médecin personnel de Napoleon III.

L’Hôtel Regent’s Garden est le premier hôtel à Paris à avoir reçu un écolabel. Qu’est-ce que signifie ce label ? Qu’apporte-t-il ?

Ecolabel est un label eco environnemental européen. Ces objectifs sont :

  • Réduire les consommations d’ énergie
  • Réduire les consommations d’eau
  • Recycler et traiter les déchets
  • Assure la formation du personnel
  • Communiquer ses actions aux clients

Il permet de :

  • Mieux se connaître (pré diagnostic)
  • d’apporter des outils d’analyse et d’action permettant des améliorations sensibles (-15% de diminution d’énergie sur 2 ans) et donc des diminutions de coût de fonctionnement
  • Anticiper sur les problèmes à venir et réfléchir sur des actes quotidiens (critérisation des produits fournisseurs, étude globale de rentabilité)
  • Valoriser le travail du personnel
  • Valoriser l’image de l’établissement
Quelles sont les principales modifications qu’a subit l’hôtel pour obtenir cet écolabel ?

Les modifications ont été de 2 ordres :

Tout d’abord matériel avec la mise en place de détecteur de personnes, d’ ampoules basse énergie, de contacteur de fenêtre, de travaux de peinture et d’isolation, etc.

Et puis aussi comportemental : Procédure pour chaque service, fiche de contrôle intégrant les eco gestes etc, formation périodique

L’environnement, le développement durable, l’écologie … prennent de plus en plus d’importance dans notre quotidien, comment alliez-vous ces notions avec l’hôtellerie de luxe ? Est-ce que luxe et respect de l’environnement ne sont pas deux notions incompatibles ?

Le Développement durable part du principe que dans un monde « fini » toutes les ressources sont limitées.
La question est la suivante : Est-ce que la notion de plaisir ou d’émotion est uniquement liée à l’abondance.

Si nous répondons non, alors nous pouvons décliner des valeurs d’authenticité (matériaux nobles) de sérénité et de  bien être  (tranquillité, naturel) de respect (qualité de l’accueil et de l’accompagnement du client) de partage.

Moins d’avoir et plus d’être permet de retrouver l’intensité de plaisirs simples oubliés.

Le luxe pourrait donc être une attention plus « pointue » au client , des saveurs simples et authentiques, une participation à cette démarche (suggestions, etc.)

Vos clients sont-ils demandeurs en termes de respect de l’environnement, quelles sont leurs exigences ?

Le comportement des consommateurs est en train de changer :

  • Ils veulent consommer « malin » des produits à valeur émotionnelle ajoutée
  • et ne plus subir, intervenir (consommateurs responsables)

Le Développement durable est dans une logique de valeurs de « bien être » qui permet de reconquérir des plaisirs oubliés comme le goût et les saveurs d’un produit authentique et de donner un supplément de sens à l’acte même de consommer.

Vous souhaitez sensibiliser vos clients, mais également votre personnel, vos fournisseurs … sur la question du développement durable, de quelle manière y arrivez-vous ?
Sensibilisation des clients

Par une exposition claire et cohérente :
Sigle ecolabel
Charte environnementale
Plaquette dans les chambres
Chevalets explicatifs chambre salle de bain et salle de petit déjeuner
Dialogue avec le client
Questionnaire

Sensibilisation du personnel

Information régulière (plan d’action)
Ecogestes intégrés dans les fiches de contrôle
Lié à la prime variable

Sensibilisation des fournisseurs

Exigences / critères choisis
Communication sur le site avec les meilleurs partenaires dont certains services sont intégrés à des packages.

En ce qui concerne les clients, attention à ne pas leur faire croire qu’ils sont les victimes de votre démarche d’où l’intérêt de les associer et d’avoir une démarche cohérente.

Selon vous, en France, l’engagement des hôteliers en termes de développement durable, d’environnement … vous semble-t-il suffisant ? Pourquoi ?

L’engagement des hôteliers est largement insuffisant, tout d’abord parce que les instances professionnelles ne sont pas toujours à la hauteur (SYNHORCAT) et parce que les professionnels manquent d’une boite à outils qui les aident à lancer la démarche. Il y a encore trop d’idées reçues et d’apriori concernant le développement durable.

En conclusion…

Nous n’avons plus vraiment le choix car ce qui ne sera pas fait volontairement sera imposé par une législation post grenelle de l’environnement et les subventions dont on peut encore bénéficier disparaîtront.

En période de crise un ecolabel est un atout important vis-à-vis d’une clientèle qui veut consommer autrement.
Le développement durable « rend intelligent » car il oblige à :

  • Anticiper
  • Globaliser
  • A être réactif et créatif
  • Bref à se poser les questions essentielles.

En résumé, il demande plus de professionnalisme au bénéfice des clients et aussi des salariés qu’il fédère autour de projets et de valeurs communes.

Post author